Les Templiers de nos jours

Qu'est devenu l'Ordre du Temple après sa dissolution par Clément V en 1312 ? Certains Templiers ont-ils survécu ? Les Templiers existent-ils encore de nos jours ? Est il possible que l'Ordre du Temple ait survécu à sa dissolution en 1312 ? Si oui, de quelle manière cet esprit se manifeste t-il de nos jours, au XXI ème siècle ? Y a t-il encore des Templiers de nos jours ?


Revenons au Vendredi 13 Octobre 1307, date de l'arrestation de tous les Templiers en France.
Début Octobre 1307 à la faveur d'une soirée pluvieuse, Gérard Devilliers ( Maitre de France ), Hugues de Châlons ( neveu d'Hugues de Pairaud ) très inquiets des rumeurs grandissantes d'arrestation imminente des Templiers, décidérent du départ d'une centaine de Templiers avec un convoi de charettes. Nul se sait ce que contenaient ces charettes. Ce convoi à peine sorti de la tour du Temple se scinda en deux, le premier à destination de l'Angleterre via le port de Boulogne sur mer. Le premier convoi accosta en Angleterre près de WEYMOUTH d'où il fut refoulé le 23 Octobre 1307 par ordre du roi d'Angleterre gendre de Philippe IV le Bel. Il convient de noter que les Anglais furent très courtois dans la manière d'interdire ce débarquement. Les Templiers reprirent donc la mer pour accoster en Ecosse, dans la région de KILWINNING, ou ils reçurent un très bon accueil et dont ils firent un centre Templier. Le second convoi prit la route du Portugal via le port de La Rochelle.

※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※

Sources :
( Archives du Vatican - interrogatoires menés par les notaires du Pape en 1308 )
( Liste des Templiers fuyards - Bibliothèque Nationale de France ).
La persécution des Templiers ( Alain Demurger - 2015 - page 160).

※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※ ※

En conclusion, et bien que l' arrestation des Templiers ait été préparée plusieurs mois à l'avance dans le plus grand secret, il est plus que probable que certains hauts dignitaires de l' Ordre du Temple, en furent prévenus. Comment ces Templiers ont—ils pu se laisser arrêter sans opposer de résistance ?
L'Ordre comptait alors 9000 Commanderies et plus de vingt mille Templiers dans le royaume Franc ( sans compter les Ecuyers, les Sergents et les Frères travaillant dans les commanderies ), possédait une cavalerie, possédait sa propre flotte, était tout puissant et très bien organisé. 13 octobre 1307 arrestation des templiers
Peut—on croire encore que le secret de leur arrestation ne fut pas dévoilé au moins une fois, il est fort probable que ce secret fut rompu et que certains dignitaires templiers furent averti mais hélas trop tard pour organiser une quelconque résistance. De plus, il ne faut pas oublier que le roi Philippe IV le Bel n'attaqua jamais les Templiers frontalement, au contraire de l'année 1292 à l'année 1307 il accordera aux dignitaires de l'Ordre tous les égards dûs à leurs rangs ! Ce pervers narcissique fera durer le plaisir pendant 15 ans afin de ne pas rater la cible qu'il s'était fixée !
Début Octobre 1307 Jacques de Molay pensait même que l'Ordre était revenu dans les bonnes grâces du Roi ! Deux semaines plus tard les Français médusés assistaient à la plus grande opération de police de tous les temps, tous les Templiers étaient arrétés et emprisonnés. Il y eu donc d'innombrables arrestations, mais néanmoins certains chevaliers du Temple réussirent à échapper aux prévôts. Ils se réfugièrent en Lorraine, chez les Teutoniques, d'autres en Ecosse, d'autres se replièrent sur leur forte position portugaise de THOMAR.

Pour ceux qui n'avaient pas fui ils croupirent en prison, beaucoup avouèrent sous la torture tout ce que l'on désirait qu'ils avouassent, les autres furent brûlés vifs entre les années 1308 et 1312.

Suppression de l'Ordre du Temple

Le roi obtient de Clément V la suppression de l'ordre, au concile de Vienne, en 1312. Elle est officialisée le 02 mai 1312 par la bulle «Vox in excelso», bien qu'il soit tout à fait exceptionnel qu'un ordre religieux soit purement et simplement dissous. Le 3 mai 1312, le pape affecte le trésor des Templiers à l'ordre concurrent des Hospitaliers, à l'exception de la part ibérique qui revient aux ordres militaires locaux. buchers templiers Le roi de France et ses conseillers plaident en faveur de cette solution, respectueuse parait-il de la volonté des nombreux bienfaiteurs du Temple. En 1313, sur la base de documents comptables, l'ordre de l'Hôpital restitue 200 000 livres au trésor royal pour solde de tout compte. Le successeur de Philippe, Louis X, réclamera toutefois un supplément, estimant que son père avait été floué. L'affaire est close en 1317, quand le nouveau roi Philippe V reçoit 50 000 livres supplémentaires.
Avec l'affaire du Temple, la monarchie capétienne montre qu'elle entend suivre son intérêt politique et ne plus se comporter en vassale de l'Église.
Le 11 mars 1314, Jacques de Molay, emprisonné depuis octobre 1307 dans la prison du Temple, fut conduit devant la cathédrale de Notre-Dame pour entendre le verdict du procès, en compagnie de Geoffroy de Charnay, précepteur de Normandie, de Hugues de Payraud, visiteur général de l'Ordre, et de Geoffroy de Gonneville, Commandeur d'Aquitaine. La sentence des juges est la prison à vie. Malédiction reprise par les historiens et les écrivains Mais Jacques de Molay et Geoffroy de Charnay haranguèrent la foule en disant que leurs aveux avaient été volés, que les Templiers n'avaient commis aucun crime et étaient victimes d'une machination. Les deux hommes furent alors condamnés au bûcher. Le même jour en fin de soirée, sur le bûcher dressé sur l'île aux Juifs, en face du Palais de la Cité, Jacques de Molay s'écrie : "Pape Clément ! Roi Philippe ! Avant un an, je vous cite à comparaître au tribunal de Dieu pour y recevoir votre juste chatîment ! Maudits ! Maudits ! soyez tous maudits jusqu'à la treizième génération de vos races !".
La malédiction du grand-maître allait s'avérer :
Clément V meurt le 20 avril 1314 d'étouffement.
Philippe le Bel décède dans la nuit du 26 au 27 novembre 1314 d'un ictus cérébral ses trois fils mourront dans les 12 années à venir, sans laisser de descendance mâle, mettant ainsi fin à la lignée des Capétiens directs.

Les Templiers sont toujours parmi nous aujourd'hui


L'Ordre du Temple a perduré à travers les siècles, des hommes et des femmes passionnés d'histoire continuent de nos jours à en assurer sa pérénité. Cette nouvelle chevalerie s'est adaptée à notre époque, mais continue néanmoins à défendre les plus démunis, les veuves et les orphelins. templier-moderne Fortement marquée par la tradition chrétienne et par les prescriptions morales, et religieuses de l'Eglise Catholique médiévale, la chevalerie occidentale est intimement liée à la dévotion pieuse, la pratique des armes et de la guerre, ainsi qu'à une éthique d'assistance à son prochain et de fidélité à ses engagements.
Pour mémoire, il convient de rappeler que l'Ordre du Temple comme celui des Hospitaliers ne sont pas des ONG, le pape vient d'ailleurs de signer le 03 Septembre 2022 un décret promulguant une nouvelle constitution pour l’Ordre de Malte ( Hospitaliers ). Dans ce décret, il est rappelé que l’Ordre est bien religieux, et non une ONG. Ce qui est valable pour l'Hôpital l'est tout autant pour le Temple. Les membres de l'Ordre du Temple sont tous Chrétiens et suivent les enseignements de la bible ( ancien et nouveau testament ) sans jamais donner le moindre crédit aux écrits apocryphes rejetés par le concile de Rome en l'an 382.

Les commanderies de nos jours ne sont plus des lieux de productions agricoles forrestières etc... dont les bénéfices servaient à financer l'Ordre dans son rôle de gardien des États latins d'Orient et des chemins de pélerinages éparpillés dans tout l'Occident. Les batisses imposantes qui abritaient jadis leurs activités ont été tansformées en hotels , restaurants, gites etc...
Les Commanderies modernes sont devenues des associations de chevaliers qui financent selon leurs moyens des actions de proximité. La Commanderie moderne se fixe des objectifs ( définis par tous les Chevaliers ) et se donne les moyens de les réaliser. La Commanderie moderne n'est ni un parti Politique, ni une ONG. Être chevalier aujourd’hui, c’est aller à la conquête d’une noblesse qui est accessible à tout homme et toute femme de bonne volonté et ferme détermination. Une noblesse qui n’a pas besoin de mots pour s’exprimer. C’est se reconnaître soi même comme son meilleur ennemi sans se détester, c’est s’accepter soi même sans se juger, c’est agir pour nous changer nous même sans nous fustiger. C’est être un guerrier qui ne lutte pas contre les autres mais bien contre lui-même pour s’élever au dessus d’un enfer qu'il a lui même contribué à construire.

Être chevalier aujourd’hui, c’est chercher toute sa vie à faire grandir en nous la clairvoyance et la sagesse sans chercher à obliger les autres. La chevalerie ne s’explique pas , elle se vit et se partage , ce n'est qu'une question de choix ! Le Templier d'aujourd’hui perpétue les nobles traditions de l'ancienne Chevalerie, il pratique des oeuvres de miséricorde, bienfaisance et charité.


L'Ordre Souverain du Temple s'est fixé pour but d'honorer la mémoire de nos glorieux anciens, moines soldats Catholiques. Si beaucoup de pseudos Ordres Templiers fleurissent de nos jours en pratiquant des rites qui ne sont que des dérives ésotériques délirantes, chez nous à l'Ordre Souverain du Temple nous travaillons sur le factuel en respectant autant que faire se peut la règle initiale écrite par Bernard de Clairvaux.


En chapitre dans les maisons de l'OST vous entendrez des prières ( je vous salue Marie, notre Père ), et si dans nos travaux nous abordons certains sujets comme le Prieuré de Sion "la légende de Marie-Magdala" Da Vinci Code "la Rose line" "Ley lines" "les Mérovingiens" "Rennes-le-Château" etc, nous le faisons en spécifiant ce qu'ils sont : des dérives ésotériques délirantes issues du néo-templarisme.

Vous en savez un peu plus maintenant sur l'Ordre du Temple, et si vous étes décidé à rejoindre l'Ordre Souverain du Temple, contactez nous ICI.
A bientôt peut-être s'il plait à Dieu !


retour en haut de la page consacrée aux Templiers de nos jours