Ordres Militaires et Religieux

Ordres Militaires et religieux du Moyen-âge


La première croisade a vu la naissance des Ordres de Chevalerie Militaires et Religieux, véritable révolution au sein de la féodalité. La société est partagée entre Orant (les religieux), Pugnant (les guerriers) et Laborant (la main d'oeuvre ouvrière). Lors du Concile de Troyes qui reconnaitra l'existence de l'Ordre des Chevaliers du Temple de Jerusalem, les Templiers rempliront deux fonctions de cette société, à savoir les religieux et les militaires. L'Ordre du Temple fut le premier Ordre de Chevalerie de ce nouveau type qui fût reconnu par les autorités ecclésiastiques et séculières, bien que d'autres Ordres aient déjà existé tout de suite après la première croisade, comme l'Ordre de l'Hopital ou de l'Ordre de Saint-Lazare. D'autres croisades en europe du nord, destinées à christianiser des peuplades barbares débutèrent officiellement en 1147, par une expédition contre les tribus slaves des rives de la Baltique. C'est ainsi que d'autres Ordres furent créés dans ces régions, comme les Chevaliers Porte-Glaive en Livonie et l'Ordre des Chevaliers du Christ à Dobrin (Dobrzyn) à la frontière entre la Mazovie et la Grande Pologne. Au fil du temps et des évènements, ces deux Ordres furent agrégés àl'Ordre Teutonique, fondé quant à lui au Moyen-Orient à la fin du XII éme siècle, mais dont l'activité principale fut la défense de la chrétienté dans les steppes d'Europe Centrale.
La Péninsule Ibérique, théâtre de la "Reconquista" vit aussi apparaitre des Ordres spécifiques. Il y eut l'Ordre de Calatrava, l'Ordre d'Alcantara, l'Ordre d'Avis, l'Ordre de Santiago, l'Ordre d'Alfama, l'Ordre du Christ, l'Ordre de Montesa, ainsi que quelques autres.
La fin des croisades sonna le glas de ces Ordres, créés par elles et pour elles . L'organisation de ces Ordres, indépendants de tout contrôle séculier, n'obéissant qu'au Pape, en firent des entités jugées obsolètes et dangereuses par certains Rois ( en particulier pour Philippe IV le Bel ) .


retour en haut de la page consacrée aux ordres religieux et militaires